Alerter sur le fléau des maladies cardiovasculaires, notamment l’hypertension artérielle (HTA), toujours d’actualité et poursuivre sans relâche nos actions d’information, de prévention, de dépistage, et de soutien aux malades du cœur et à leur entourage, sont au programme des mois à venir. En mettant l’accent sur l’hypertension et le diabète, qui sont parmi les « principaux tueurs au monde » selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).  

Le fil rouge pour l’année 2022 est l’hypertension artérielle qui touche environ 10 millions de Français, certains sont mal ou pas traités ou résistent aux traitements. Beaucoup ne sont pas diagnostiqués car l’hypertension est une maladie sournoise avec peu ou pas de symptômes (maux de tête, bouffées). Avec le risque que leur état de santé ne s’aggrave (infarctus, accident vasculaire cérébral (AVC), alors que des traitements existent et sont efficaces.

Avec la Fondation de recherche sur l’HTA (FRHTA), présidée par le professeur Xavier Girerd, nous allons mettre en place des actions communes afin de mieux faire connaitre l’hypertension auprès du grand public, d’alerter sur les facteurs de risque, d’inciter à se faire dépister par la mesure de sa tension chez son médecin traitant et à surveiller sa tension, à se faire soigner, et de sensibiliser les professionnels de santé.

Tout cela nous a conduit à créer l’association Alliance du cœur HTA, car il n’existe pas en France d’associations de patients hypertendus. Cette nouvelle association nationale est indépendante et membre de l’Alliance du Cœur, et toutes les associations membres de l’ADC nous représenteront en région.

Des études montrent l’impact de la prévention, du suivi, de la prise en charge des malades sur les conséquences de l’hypertension : un message que nous voulons marteler lors des Journées du Cœur en 2022. Il est urgent de faire passer des messages sur l’importance de la surveillance de sa tension, notamment grâce à l’automesure, et sur l’efficacité des traitements, car bien suivie et traitée l’hypertension est contrôlable.

Cœur et diabète est un autre thème que nous poursui-vrons car 8 personnes diabétiques sur 10 ont des conséquences cardiovasculaires importantes et ne bénéficient pas d’un bon suivi cardiologique. Alors que, là encore, il est possible de prévenir les complications avec un suivi des autres facteurs de risque : hypertension, alimentation, sédentarité, pour éviter de devenir malade cardiaque ou que la maladie n’empire.

Parmi les nouveautés de cette année, nous proposons : Un webinaire d’information sur le thème Cœur et Diabète pour le grand public, le 17 novembre avec le professeur Michel Pinget du CEED, qui vient de fêter ses 30 ans, une nutritionniste madame Michèle Rolland, du CHU de Lorient, et un coach sportif, monsieur Gwen Hesry. L’occasion de faire le point sur les facteurs de risque et les moyens d’agir avec des conseils, trucs et astuces sympas.

Une série d’émissions de télévision « Les chefs nous mettent à table » : des grands chefs partagent des recettes adaptées aux personnes diabétiques, hypertendues ou ayant du cholestérol, parce que c’est important de se faire plaisir et qu’une bonne alimentation fait partie de la prévention.

Philippe THEBAULT

Président d’Alliance du Cœur